Millefoeil

L'association dédiée aux professionnels de la communication et de la création visuelle
chateau Meung sur loire

Millef’Oeil et Com’45 le 19 décembre à Meung-sur-Loire

Les adhérents Millef’Oeil ont rendez-vous mardi 19 décembre à 18h30 avec les membres de Com’45, association partenaire du Loiret, dans le cadre exceptionnel du Château de Meung-sur-Loire.

Après l’intervention de Xavier Lelevé, propriétaire des lieux, qui présentera sa société d’événementiel Arteus Event, nous poursuivrons par un « speed meeting » où chacun s’exprimera sur ses activités ou projets sur le mode du pitch, rapide et efficace. N’oubliez pas vos cartes de visite ! La soirée se prolongera bien entendu autour d’un cocktail convivial.
 
Soirée réservée aux adhérents Millef’oeil
Participation de 8 € par adhérent
Situation : 16 Place du Martroi, 45130 Meung-sur-Loire 
Inscription obligatoire avant le vendredi 15 décembre

Esat de Lunay

A Lunay, esatement bien !

Le rendez-vous Millef’Oeil de novembre, calé le 21 selon le traditionnel 3e mardi, tombait juste après la Semaine européenne du handicap. Une bonne raison de proposer une visite de l’Esat situé sur la commune de Lunay, à moins de 15 km à l’ouest de Vendôme.

L’Esat de Lunay, établissement et service d’aide par le travail, est soutenu par l’Association des Paralysés de France (APF). Il permet à des personnes en situation de handicap moteur, ou bien encore de déficience mentale, d’accéder à un emploi sur des postes adaptés et encadrés sur des prestations relevant en grande partie des domaines de la communication et du marketing*.

Une soixantaine de personnes bénéficient aujourd’hui à Lunay de dispositions qui valorisent leurs aptitudes à s’intégrer concrètement sur des projets professionnels. « Depuis la création de l’Esat en 1980, ce sont au total 450 personnes qui se sont formées », précise Pierre Mobeche, responsable de l’atelier Imprimerie, notre guide durant toute la visite.

Professionnels sur la chaîne graphique
C’est ainsi que, guidés et informés sur les contraintes liées au fonctionnement d’un Esat, les membres de Millef’Oeil ont pu échanger sur leur métier avec des employés des ateliers PAO, Imprimerie, Signalétique et Routage. Des échanges entre professionnels, où la question du handicap s’efface pour laisser place à la passion.

Parmi ces pros de la com, à l’Esat, Matthieu, diplômé d’un bac + 2 à son arrivée il y a 9 ans et qui a présenté quelques exemples de prestations avec de réelles qualités de chargé de clientèle. Et Lucile, débutante dont le sens créatif et l’aisance relationnelle ont été déterminants dans son recrutement et qui avec (à peine) l’aide de son responsable, a réalisé, le temps de la visite, des mugs personnalisés aux couleurs de Millef’Oeil et au nom des participants (1).

Création visuelle, mise en page, brochures, impression offset, flocage textile, sérigraphie, tampographie, façonnage… Difficile de présenter toutes les prestations proposées par l’Esat sans en faire un catalogue, tellement elles sont nombreuses et diversifiées.

Le cadre favorable de la RSE
L’Esat dispose d’un savoir-faire qui intéresse des clients exigeants qui dans le cadre de la RSE (responsabilité sociale des entreprises) ou par solidarité de proximité, lui font confiance en lui confiant leurs campagnes. Parmi  ces clients,  quelques grands noms de l’industrie ou des marques de la maroquinerie ou de la mode de notoriété internationale, comme des associations ou de petites entreprises du Vendômois.

(1) L’Esat est équipé pour l’impression par sublimation, un procédé utilisé pour la réalisation des mugs personnalisés offerts aux participants Millef’Oeil.

*Par ailleurs prestations en usinage soudure et câblage

Esat de Lunay

Le 21 novembre, visite de l’ESAT de Lunay à 14h30

Une fois n’est pas coutume, notre prochaine rencontre, mardi 21 novembre 2017, se déroulera en journée plutôt qu’en soirée, avec la visite à 14h30 de l’ESAT de Lunay, spécialisé dans des prestations liées à la communication.

L’ESAT (établissement et service d’aide par le travail) de Lunay permet l’insertion sociale et professionnelle durable de personnes en situation de handicap.
Ouvert depuis 1980 et soutenu par l’Association des Paralysés de France (APF), il accueille plus de 50 personnes qui, encadrées par des moniteurs d’ateliers, sont de véritables « pros d’la com » !
PAO, impression, sérigraphie, signalétique, objets publicitaires personnalisés mais aussi atelier de soudure, conditionnement, mise sous pli : autant de secteurs d’activité sur lesquels ils travaillent, avec bonne humeur et professionnalisme. Venez les rencontrer, découvrir leur travail soigné et échanger sur leur savoir-faire !

A partir de Blois, un covoiturage est proposé sur le parking de Cap Ciné à 12h.

Covoiturage à Blois à 12h car, à tous ceux qui le souhaitent, nous proposons de nous retrouver pour déjeuner ensemble à Vendôme, au Bidon Café, à 12h30. Ceci offre la possibilité à ceux qui ne sont pas disponibles pour la visite de se retrouver entre adhérents, chacun payant son déjeuner.

Programme et inscriptions

12h : possibilité de covoiturage sur le parking de Cap Ciné, le long du Quick

12h30 : déjeuner au Bidon Café, 25 rue du Change, à Vendôme

Réservation pour le déjeuner auprès de millefoeil@gmail.com

14h30 : visite de l’ESAT de Lunay, route de Vendôme, ZA La Fosse Tricot, 41 360 Lunay

Inscription pour la visite suivie d’un goûter avant le vendredi 17 novembre, sur ce lien

La coopérative : l’autre façon d’entreprendre

Et s’il n’y avait pas que le statut d’indépendant dans la vie des entrepreneurs freelances ? Et si la coopérative avait sa place avec des services mutualisés, un statut de salarié pour le travailleur indépendant et une gestion collective ? Ainsi, entreprendre ne serait pas qu’une affaire de travailleur solitaire perdu sous sa paperasse et sa gestion ?…

C’est ce que trois témoignages sont venus démontrer ce mardi 17 octobre au Lab, le pôle d’entreprises d’Agglopolys, qui accueillait cette conférence automnale de Millef’oeil.

Emmanuel Doudat, co-gérant de la coopérative Artefacts, plutôt orientée vers les activités artistiques et culturelles, Etienne Pouvreau et Olivier Lecomte, adhérents Millef’oeil et associés de Coopaname, coopérative historique généraliste, et Jean Remoué, créateur de la toute récente Develocoop en Loir-et-Cher, sont venus témoigner de leur expérience et du fonctionnement de leur organisation.

En très résumé, entreprendre en coopérative, c’est se libérer de toutes les tâches de gestion et de comptabilité, c’est s’assurer un salaire lissé dans l’année, c’est bénéficier de services, c’est bénéficier d’un accompagnement personnalisé au démarrage de l’activité… C’est aussi bénéficier de la stature d’une grande entreprise coopérative  pour se présenter et faire valoir des références… C’est encore disposer du réseau des membres de la coopérative à laquelle on appartient, aussi bien pour le fichier clientèle que pour trouver des prestataires avec qui s’associer sur des projets spécifiques… C’est faire partie d’un collectif et se sentir moins seul à son bureau… Et c’est enfin faire partie de l’Economie sociale et solidaire…

C’est aussi consacrer autour de 10% de son chiffre d’affaire au fonctionnement de la coopérative. Mais, à écouter les témoins de la soirée, qui ne changeraient de statut pour rien au monde, le jeu en vaut largement la chandelle !

Rejoindre une coopérative pour entreprendre autrement

Millefoeil Le LabMardi 17 octobre à 18h30 au Lab, 3/5 rue Roland Garros, à Blois

Millef’oeil, l’association des professionnels de la communication et de la création visuelle, vous invite à assister à sa prochaine conférence, organisée avec et au Lab-Agglopolys sur le thème :  « Rejoindre une coopérative pour entreprendre autrement »

Alternative à la création d’entreprise, la Coopérative d’Activités et d’Emplois (CAE) permet à chacun d’apporter son savoir-faire et d’entreprendre de manière sécurisée, au sein d’un collectif solidaire qui apporte services et compétences.
Entrer dans une coopérative, c’est devenir « entrepreneur-salarié ».
Emmanuel Doudat, co-gérant de la coopérative Artefacts, viendra présenter les grands principes de fonctionnement d’une CAE, les services apportés et le mode de gouvernance d’une telle structure.
Etienne Pouvreau et Olivier Lecomte, tous deux graphistes et adhérents Millef’oeil, parleront de leur expérience de communicants et coopérants chez Coopaname.
Jean Renoué, co-gérant de Develocoop, concluera cette conférence sur les raisons qui ont poussé la BGE Ismer à créer une nouvelle CAE et de quelles spécificités elle relève.
Nous resterons dans l’ambiance collective de la soirée, en partageant notre traditionnel moment convivial autour d’un buffet*
Merci de vous inscrire obligatoirement avant le vendredi 13 octobre, sur le lien : https://lc.cx/Gdmr
* Coopératif quand tu nous tiens : pour cette soirée, nous mettons en place une participation libre de chacun. Merci d’avance 😉

De la nécessité de maîtriser ses émotions

« L’intelligence émotionnelle« … C’était le thème de la première conférence de Millef’Oeil en cette rentrée de septembre. Un thème connu pour certains, obscur pour d’autres, mais en tous cas attractif car 25 personnes étaient réunies ce mardi dans le salon de thé cosy de Miss Goumard à Blois.

Conférencière et formatrice, Caroline Oudot a captivé son public avec un sujet fort éclairant sur notre comportement émotionnel au quotidien et dans le milieu professionnel. Car si Caroline, association professionnelle oblige, a centré son intervention sur le domaine professionnel, il y a fort à parier que chacun  a pu interroger son comportement dans sa vie personnelle au cours de l’intervention.

Alors, « l’intelligence émotionnelle », c’est quoi ? Et  bien, c’est la capacité à comprendre ses émotions pour apporter une solution, notamment en cas de stress.
Communément considéré comme une faiblesse, le stress est en fait un signal lancé par le cerveau reptilien pour indiquer un danger potentiel ou une situation d’inconfort. En réaction à ce stress, notre cerveau limbique impulse des émotions comme la colère, la peur ou la tristesse. Et c’est là que la capacité d’analyse permet au cortex de réagir pour apporter une solution et contrer cette émotion et ce mal-être.

Etre intelligent émotionnellement, c’est donc savoir analyser une peur soudaine ou une colère incontrôlable pour adapter son comportement, renverser la tendance et reprendre le dessus.
Loin de vouloir gommer l’émotion, il s’agit de la mettre en mots pour en faire une alliée, comme un signal que, jusqu’à présent, on ne faisait que subir.

 

L’intelligence émotionnelle pour la rentrée !

L’intelligence émotionnelle comme outil de réussite professionnelle
Mardi 19 septembre à 18h30
L’intelligence émotionnelle, on en parle de plus en plus !
Elle est considérée aujourd’hui comme une compétence professionnelle indispensable aussi bien en management qu’en créativité.
Mais de quoi parle-t-on exactement ? Quels sont les bénéfices de l’intelligence émotionnelle ?
C’est ce que Millef’Oeil, l’association des professionnels de la communication et de la création visuelle, vous propose de découvrir avec Caroline Oudot.
Caroline Oudot est experte en « bon fonctionnement humain » appliqué à la réussite et à l’épanouissement. Depuis plus de 10 ans, elle intervient en formation professionnelle notamment dans le domaine de la gestion de soi et des autres, en management, compétences relationnelles et communication et intelligence émotionnelle. Elle a créé L’Intelligence Humaine dans Toute sa Splendeur, une approche innovante dédiée à la réussite et à l’épanouissement.
Pour en savoir plus :
Rendez-vous mardi 19 septembre à 18h30
Chez Miss Goumard, 20 rue du Palais à Blois
Participation : 8€ adhérents / 12€ non adhérents
Inscription obligatoire en ligne

La Loire vue com’ d’un balcon

Observatoire-La-loire-en-scene-41Quoi de plus séduisant qu’une thématique « nature » au bord de l’eau pour un afterwork estival ? Proposition adoptée pour ce 11 juillet qui a conduit les Millef’Oeils à l’Observatoire Loire, au Parc des Mées ; un bâtiment en bois à l’enseigne « La Loire en scène ». Inauguré il y a 18 mois, celui-ci- a été spécialement aménagé pour donner à l’association Observatoire Loire, créée en 1992 à Blois, les moyens de développer « dans son élément » ses missions d’éducation à l’environnement.
En sensibilisant différents publics – et pas seulement les scolaires – à travers des animations en prise directe avec le terrain, dont des sorties pédestres et fluviales, l’Observatoire Loire veut s’inscrire comme acteur de valorisation de la Loire.
Après une visite commentée de la structure, « comme un balcon sur la Loire », et la présentation des outils pédagogiques mis à disposition, Béatrice Amossé, directrice des lieux, a été sollicitée sur de nombreuses questions liées à la communication. Nul doute qu’elle a trouvé auprès de la vingtaine de participants dissipés autant que passionnés de nouveaux ambassadeurs, sensibles à la vocation du lieu tout autant que ses projets.
La soirée s’est prolongée par un pique-nique gourmand au son (discret) des grenouilles et à la lueur d’un exceptionnel lever de pleine lune. L’Observatoire Loire jusqu’au bout (de la nuit) !

Observatoire-La-loire-en-scene-41

Mardi 11 juillet à l’Observatoire Loire, Parc des Mées

Pour cet afterwork d’été, Millef’Oeil vous propose un pique-nique en bord de Loire précédé d’une conférence-découverte de l’Observatoire Loire au Parc des Mées.
Créé en 1992, l’Observatoire Loire a rejoint le Parc des Mées en 2016 dans un bâtiment spécialement réaménagé pour ses missions d’éducation à l’environnement.
Nous en ferons la visite avec sa directrice Béatrice Amossé. Sous l’angle de la communication qui nous intéresse, elle nous présentera aussi les enjeux et perspectives de l’association qui, par le biais d’animations pédagogiques, conférences et balades pédestres et fluviales, s’inscrit dans une dynamique de valorisation du territoire ligérien.
Mardi 11 juillet, à 18h30, à l’Observatoire Loire, levée de la Loire, Parc des Mées, La Chaussée Saint Victor.
Participation de 4 euros par personne en plus d’apporter un plat sucré ou salé ou boisson.
Inscription auprès de millefoeil@gmail.com

chambord-Millef'oeil-Com45

Le Domaine national de Chambord, le rêve des communicants

Qui d’entre nous, en professionnel de la communication, n’a pas un jour rêvé de travailler à la promotion de  Chambord – par émerveillement pour l’édifice, pour l’envie d’y apporter sa pierre, voire avec l’inavouable pensée que le gigantisme et le rayonnement du lieu puissent être contagieux ?…

Alors forcément, quand s’est présentée l’opportunité d’organiser un afterwork au Domaine, on l’a saisie ! C’était le 6 juin, sur la thématique « Communication et Partenariat ».

Une soirée Millef’Oeil – Com45

L’honnêteté étant de rendre à César ce qui lui revient, remercions Com 45, l’association des communicants du Loiret de près de 20 ans notre ainée, d’avoir associé Millef’Oeil à l’organisation de l’événement qui, au total, a rassemblé une soixantaine de participants. L’excitation était à la hauteur des terrasses du château – ce qui n’est pas peu dire ! – et c’est d’ailleurs de là-haut qu’on a pu admirer les contours des Jardins à la Française inaugurés au printemps, un des événements de 2017 du Domaine de Chambord.

C’est dans la Salle des Chasses que s’est déroulée la rencontre thématique qu’on pourrait pu appeler les « coulisses de Chambord » tant elle a été riche en données chiffrées et réflexions sur la stratégie de développement du Domaine, dont le fonctionnement est autofinancé à plus de 80 % aujourd’hui.

Merci à Frédéric Bouilleux, directeur général adjoint du domaine de Chambord, Pauline Savoyini, chargée de communication, et Yannick Mercoyrol, directeur de la programmation culturelle, qui nous ont donné à à rêver encore tant les ambitions culturelles et environnementales sont monumentales, mais aussi… locales. Le rêve du communicant « local » deviendra-t-il réalité ?

Chambord-Millef'Oeil-Com45Millefoeil-FlorenceFouché1Millefoeil-FlorenceFouché3

Histoire de vous titiller encore… sachez que nous avons discrètement jeté un coup d’oeil à l’installation de l’exposition « Pompidou et l’art », ouverte au public à partir du 18 juin. A voir absolument !

chambord-millef'Oeil-Com45

Photos : Didier Depoorter – Florence Fouché