Millefoeil

L'association dédiée aux professionnels de la communication et de la création visuelle

Ce qui change pour les freelance en 2018

Vous êtes free-lance ou vous travaillez avec des indépendants ?  Venez découvrir les principaux changements émanant de la Loi de finances 2018 qui vous concernent, lors de l’afterwork proposé par l’association des professionnels de la communication et de la création visuelle Millef’Oeil avec le concours de Cerfrance Val de Loire le mardi 20 février à Blois.

Cerfrance est un réseau d’expertise comptable et de conseil aux chefs d’entreprises. Il accompagne les chefs d’entreprise de tous secteurs d’activité : agriculture, artisanat, commerce, professions libérales.

Coraline Guillard, de Cerfrance, nous présentera toutes ces petites nouveautés qui peuvent influencer nos réflexions sur un éventuel changement de statut, mais aussi nos conditions de travail ou bien encore les relations avec les clients et les prestataires.

Cette conférence est ouverte à toutes les personnes qui sont à la recherche d’informations concrètes et précises sur ces changements. Elles pourront ainsi bénéficier des échanges avec les membres de Millef’oeil.

Présentation suivie d’un cocktail
Date : mardi 20 février à 18 h 30
Lieu : Hôtel Mercure, 28 quai Saint Jean, Blois
Prix : 8 € pour les adhérents, 12 € pour les non adhérents

Inscription en ligne obligatoire avant le jeudi 15 février 2018

Nouveau bureau pour Millef’Oeil

C’est sous les projecteurs du cinéma Les Lobis, à Blois, le 16 janvier, que l’association a tenu son assemblée générale avant d’inaugurer sa 5e année d’existence avec un  bureau constitué de 3 nouveaux membres : Célina Delatouche, Emmanuelle Lauer et Etienne Pouvreau. 

Millef’Oeil est née à Blois en 2014 sous le statut d’association de loi 1901. Elle compte une quarantaine d’adhérents, professionnels de différents métiers de la communication, de la création visuelle et services associés : graphisme, webdesign, événementiel, relations media, community management, photo, vidéo, éclairage, son, imprimerie, etc. Une diversité de compétences qui a donné son nom a l’association..

Comme l’a rappelé Sophie Manuel, qui en tant que présidente a présenté le rapport moral, Millef’Oeil forme un réseau qui permet aux adhérents de mieux se connaître, d’échanger sur leurs métiers et savoir-faire. Installés pour la plupart à Blois et son agglomération, mais aussi Vendôme, Contres,… ceux-ci son,  par leurs compétences, complémentaires, parfois concurrents, mais tous convaincus du bien-fondé d’une association qui leur donne plus de visibilité, avec notamment un annuaire en ligne et une présence active sur les réseaux sociaux.

Pour l’année à venir, l’association va renforcer les rencontres avec les dirigeants d’entreprises et de start’upers intéressés par ses thématiques de communication. Et nouer de nouveaux partenariats, à commencer par celui officialisé pour l’Assemblée générale avec Les Lobis sous l’implulsion du directeur Romain Prybilski. Un grand merci à lui de la part de tous les Millef’Oeil et rendez-vous au 20 février pour le premier afterwork de l’année sur l’actualité réglementaire liée au statut des indépendants !

Le nouveau bureau avec au premier plan Céline Noulin (attachée culturelle), Sophie manuel (relations presse et publiques), Sandra Le Bricquir (contenus web), Tof Ouriachi (évenementiel) et, au second, les trois nouveaux membres : Emmanuelle Lauer et Célina Delatouche, graphistes designer, et Etienne Pouvreau, graphiste. Crédit Photo : Alice Enaudeau

MillefoeilAG2018

Assemblée générale festive le 16 janvier 2018

L’assemblée générale de Millef’Oeil se tiendra le mardi 16 janvier prochain à Blois, au cinéma Les Lobis. Après une présentation des rapports moral et financier de l’année 2017, nous échangerons sur les projets 2018 de l’association.
Ce sera l’occasion de renouveler votre adhésion à Millef’Oeil dont la notoriété, conforme à sa vocation, est de mettre en lumière les compétences locales en communication et de constituer un réseau spécialisé actif et convivial.
Notez que nous vous réservons quelques surprises avant de prolonger la soirée autour d’une cocktail festif !

Assemblée générale Millef’Oeil 2018 – Lancement de la saison 2018

mardi 16 janvier 2018 à 18h30
au cinéma Les Lobis, 12 Avenue du Maréchal Maunoury, Blois
Je m’inscris

 

Speed meeting au château

C’est dans le cadre majestueux du Château de Meung-sur-Loire que s’est déroulé le dernier afterwork de l’année, le 19 décembre. Ce monument historique, constitué d’une ancienne résidence fortifiée des évêques d’Orléans et d’une prison médiévale où, en son temps, fut enfermé le poète François Villon, a été récemment acquis par Xavier Lelevé, par ailleurs fondateur de la société d’événementiel Arteus Event. Le propriétaire ayant l’art et le métier des réceptions, c’est dans un espace tout spécialement habillé pour les fêtes de fin d’année qu’il a accueilli le speed meeting spécial Com organisé par les deux associations Millef’Oeil et Com’45.

Le speed meeting est un format d’entretien minuté, en face à face autour d’une table, qui permet de se présenter rapidement, de façon concise et professionnelle, auprès d’un maximum de personnes les unes après les autres. Sur ce concept, l’objectif de cette soirée était de permettre aux adhérents de Millef’Oeil et de Com’45, tous professionnels de la communication dans des métiers et des univers différents, de mieux connaître les profils de chacun pour pouvoir éventuellement travailler ensemble sur des projets ou se recommander.

L’idée était née en juin dernier, au  Domaine de Chambord, lors d’une première rencontre entre les deux associations et c’est ainsi, que d’un château à l’autre, du Loir-et-Cher au Loiret, l’idée s’est concrétisée, avec comme toujours un cocktail permettant de poursuivre les échanges de façon conviviale. Nos communicants Millef’Oeil et Com’45  ont maintenant toutes les cartes – de visite – en main pour préparer ensemble une belle année 2018 !

chateau Meung sur loire

Millef’Oeil et Com’45 le 19 décembre à Meung-sur-Loire

Les adhérents Millef’Oeil ont rendez-vous mardi 19 décembre à 18h30 avec les membres de Com’45, association partenaire du Loiret, dans le cadre exceptionnel du Château de Meung-sur-Loire.

Après l’intervention de Xavier Lelevé, propriétaire des lieux, qui présentera sa société d’événementiel Arteus Event, nous poursuivrons par un « speed meeting » où chacun s’exprimera sur ses activités ou projets sur le mode du pitch, rapide et efficace. N’oubliez pas vos cartes de visite ! La soirée se prolongera bien entendu autour d’un cocktail convivial.
 
Soirée réservée aux adhérents Millef’oeil
Participation de 8 € par adhérent
Situation : 16 Place du Martroi, 45130 Meung-sur-Loire 
Inscription obligatoire avant le vendredi 15 décembre

Esat de Lunay

A Lunay, esatement bien !

Le rendez-vous Millef’Oeil de novembre, calé le 21 selon le traditionnel 3e mardi, tombait juste après la Semaine européenne du handicap. Une bonne raison de proposer une visite de l’Esat situé sur la commune de Lunay, à moins de 15 km à l’ouest de Vendôme.

L’Esat de Lunay, établissement et service d’aide par le travail, est soutenu par l’Association des Paralysés de France (APF). Il permet à des personnes en situation de handicap moteur, ou bien encore de déficience mentale, d’accéder à un emploi sur des postes adaptés et encadrés sur des prestations relevant en grande partie des domaines de la communication et du marketing*.

Une soixantaine de personnes bénéficient aujourd’hui à Lunay de dispositions qui valorisent leurs aptitudes à s’intégrer concrètement sur des projets professionnels. « Depuis la création de l’Esat en 1980, ce sont au total 450 personnes qui se sont formées », précise Pierre Mobeche, responsable de l’atelier Imprimerie, notre guide durant toute la visite.

Professionnels sur la chaîne graphique
C’est ainsi que, guidés et informés sur les contraintes liées au fonctionnement d’un Esat, les membres de Millef’Oeil ont pu échanger sur leur métier avec des employés des ateliers PAO, Imprimerie, Signalétique et Routage. Des échanges entre professionnels, où la question du handicap s’efface pour laisser place à la passion.

Parmi ces pros de la com, à l’Esat, Matthieu, diplômé d’un bac + 2 à son arrivée il y a 9 ans et qui a présenté quelques exemples de prestations avec de réelles qualités de chargé de clientèle. Et Lucile, débutante dont le sens créatif et l’aisance relationnelle ont été déterminants dans son recrutement et qui avec (à peine) l’aide de son responsable, a réalisé, le temps de la visite, des mugs personnalisés aux couleurs de Millef’Oeil et au nom des participants (1).

Création visuelle, mise en page, brochures, impression offset, flocage textile, sérigraphie, tampographie, façonnage… Difficile de présenter toutes les prestations proposées par l’Esat sans en faire un catalogue, tellement elles sont nombreuses et diversifiées.

Le cadre favorable de la RSE
L’Esat dispose d’un savoir-faire qui intéresse des clients exigeants qui dans le cadre de la RSE (responsabilité sociale des entreprises) ou par solidarité de proximité, lui font confiance en lui confiant leurs campagnes. Parmi  ces clients,  quelques grands noms de l’industrie ou des marques de la maroquinerie ou de la mode de notoriété internationale, comme des associations ou de petites entreprises du Vendômois.

(1) L’Esat est équipé pour l’impression par sublimation, un procédé utilisé pour la réalisation des mugs personnalisés offerts aux participants Millef’Oeil.

*Par ailleurs prestations en usinage soudure et câblage

Esat de Lunay

Le 21 novembre, visite de l’ESAT de Lunay à 14h30

Une fois n’est pas coutume, notre prochaine rencontre, mardi 21 novembre 2017, se déroulera en journée plutôt qu’en soirée, avec la visite à 14h30 de l’ESAT de Lunay, spécialisé dans des prestations liées à la communication.

L’ESAT (établissement et service d’aide par le travail) de Lunay permet l’insertion sociale et professionnelle durable de personnes en situation de handicap.
Ouvert depuis 1980 et soutenu par l’Association des Paralysés de France (APF), il accueille plus de 50 personnes qui, encadrées par des moniteurs d’ateliers, sont de véritables « pros d’la com » !
PAO, impression, sérigraphie, signalétique, objets publicitaires personnalisés mais aussi atelier de soudure, conditionnement, mise sous pli : autant de secteurs d’activité sur lesquels ils travaillent, avec bonne humeur et professionnalisme. Venez les rencontrer, découvrir leur travail soigné et échanger sur leur savoir-faire !

A partir de Blois, un covoiturage est proposé sur le parking de Cap Ciné à 12h.

Covoiturage à Blois à 12h car, à tous ceux qui le souhaitent, nous proposons de nous retrouver pour déjeuner ensemble à Vendôme, au Bidon Café, à 12h30. Ceci offre la possibilité à ceux qui ne sont pas disponibles pour la visite de se retrouver entre adhérents, chacun payant son déjeuner.

Programme et inscriptions

12h : possibilité de covoiturage sur le parking de Cap Ciné, le long du Quick

12h30 : déjeuner au Bidon Café, 25 rue du Change, à Vendôme

Réservation pour le déjeuner auprès de millefoeil@gmail.com

14h30 : visite de l’ESAT de Lunay, route de Vendôme, ZA La Fosse Tricot, 41 360 Lunay

Inscription pour la visite suivie d’un goûter avant le vendredi 17 novembre, sur ce lien

La coopérative : l’autre façon d’entreprendre

Et s’il n’y avait pas que le statut d’indépendant dans la vie des entrepreneurs freelances ? Et si la coopérative avait sa place avec des services mutualisés, un statut de salarié pour le travailleur indépendant et une gestion collective ? Ainsi, entreprendre ne serait pas qu’une affaire de travailleur solitaire perdu sous sa paperasse et sa gestion ?…

C’est ce que trois témoignages sont venus démontrer ce mardi 17 octobre au Lab, le pôle d’entreprises d’Agglopolys, qui accueillait cette conférence automnale de Millef’oeil.

Emmanuel Doudat, co-gérant de la coopérative Artefacts, plutôt orientée vers les activités artistiques et culturelles, Etienne Pouvreau et Olivier Lecomte, adhérents Millef’oeil et associés de Coopaname, coopérative historique généraliste, et Jean Remoué, créateur de la toute récente Develocoop en Loir-et-Cher, sont venus témoigner de leur expérience et du fonctionnement de leur organisation.

En très résumé, entreprendre en coopérative, c’est se libérer de toutes les tâches de gestion et de comptabilité, c’est s’assurer un salaire lissé dans l’année, c’est bénéficier de services, c’est bénéficier d’un accompagnement personnalisé au démarrage de l’activité… C’est aussi bénéficier de la stature d’une grande entreprise coopérative  pour se présenter et faire valoir des références… C’est encore disposer du réseau des membres de la coopérative à laquelle on appartient, aussi bien pour le fichier clientèle que pour trouver des prestataires avec qui s’associer sur des projets spécifiques… C’est faire partie d’un collectif et se sentir moins seul à son bureau… Et c’est enfin faire partie de l’Economie sociale et solidaire…

C’est aussi consacrer autour de 10% de son chiffre d’affaire au fonctionnement de la coopérative. Mais, à écouter les témoins de la soirée, qui ne changeraient de statut pour rien au monde, le jeu en vaut largement la chandelle !

Rejoindre une coopérative pour entreprendre autrement

Millefoeil Le LabMardi 17 octobre à 18h30 au Lab, 3/5 rue Roland Garros, à Blois

Millef’oeil, l’association des professionnels de la communication et de la création visuelle, vous invite à assister à sa prochaine conférence, organisée avec et au Lab-Agglopolys sur le thème :  « Rejoindre une coopérative pour entreprendre autrement »

Alternative à la création d’entreprise, la Coopérative d’Activités et d’Emplois (CAE) permet à chacun d’apporter son savoir-faire et d’entreprendre de manière sécurisée, au sein d’un collectif solidaire qui apporte services et compétences.
Entrer dans une coopérative, c’est devenir « entrepreneur-salarié ».
Emmanuel Doudat, co-gérant de la coopérative Artefacts, viendra présenter les grands principes de fonctionnement d’une CAE, les services apportés et le mode de gouvernance d’une telle structure.
Etienne Pouvreau et Olivier Lecomte, tous deux graphistes et adhérents Millef’oeil, parleront de leur expérience de communicants et coopérants chez Coopaname.
Jean Renoué, co-gérant de Develocoop, concluera cette conférence sur les raisons qui ont poussé la BGE Ismer à créer une nouvelle CAE et de quelles spécificités elle relève.
Nous resterons dans l’ambiance collective de la soirée, en partageant notre traditionnel moment convivial autour d’un buffet*
Merci de vous inscrire obligatoirement avant le vendredi 13 octobre, sur le lien : https://lc.cx/Gdmr
* Coopératif quand tu nous tiens : pour cette soirée, nous mettons en place une participation libre de chacun. Merci d’avance 😉

De la nécessité de maîtriser ses émotions

« L’intelligence émotionnelle« … C’était le thème de la première conférence de Millef’Oeil en cette rentrée de septembre. Un thème connu pour certains, obscur pour d’autres, mais en tous cas attractif car 25 personnes étaient réunies ce mardi dans le salon de thé cosy de Miss Goumard à Blois.

Conférencière et formatrice, Caroline Oudot a captivé son public avec un sujet fort éclairant sur notre comportement émotionnel au quotidien et dans le milieu professionnel. Car si Caroline, association professionnelle oblige, a centré son intervention sur le domaine professionnel, il y a fort à parier que chacun  a pu interroger son comportement dans sa vie personnelle au cours de l’intervention.

Alors, « l’intelligence émotionnelle », c’est quoi ? Et  bien, c’est la capacité à comprendre ses émotions pour apporter une solution, notamment en cas de stress.
Communément considéré comme une faiblesse, le stress est en fait un signal lancé par le cerveau reptilien pour indiquer un danger potentiel ou une situation d’inconfort. En réaction à ce stress, notre cerveau limbique impulse des émotions comme la colère, la peur ou la tristesse. Et c’est là que la capacité d’analyse permet au cortex de réagir pour apporter une solution et contrer cette émotion et ce mal-être.

Etre intelligent émotionnellement, c’est donc savoir analyser une peur soudaine ou une colère incontrôlable pour adapter son comportement, renverser la tendance et reprendre le dessus.
Loin de vouloir gommer l’émotion, il s’agit de la mettre en mots pour en faire une alliée, comme un signal que, jusqu’à présent, on ne faisait que subir.