Millefoeil

L'association dédiée aux professionnels de la communication et de la création visuelle
Millefoeil serial pitcher

Les Millef’Oeil, des serial pitcher avec des kiss !

Proposer à des professionnels de la communication une soirée pour pitcher, ça décape ! C’est ce à quoi on a assisté le 28 février, dans les locaux du Lab, à Blois. Non pas qu’ils soient bavards, nos communicants, non. Car pitcher n’est pas causer. Mais la suggestion faite par Alexis Ménard et Justine Dubourg de présenter en 10 points-clés l’art du pitch sous la bannière « Deviens un serial pitcher », du nom de leur start’up, était sérieusement séduisante.

Kiss : faire court et simple

C’est ainsi qu’une vingtaine de candidats à l’exercice ont répondu à l’invitation de Millef’Oeil et on n’a pas été déçu ! On a compris ce qu’est le pitch – une présentation efficace plus que rapide -, avec des « kiss » (« keep it short and simple », faire court et simple) – et surtout comment le travailler en amont pour, au moment de se présenter, remporter l’adhésion de son interlocuteur. Car oui, le pitch, c’est du travail, beaucoup de travail et d’entraînements.

S’entraîner au pitch

Après une présentation rythmée des 10 points-clés à retenir pour construire son pitch, Alexis Ménard et Justine Dubourg ont proposé aux adhérents une mise en pratique. Ils n’ont pas manqué de volontaires qui se sont lancés, sans préparation, assurés de l’esprit convivial et bienveillant des soirées Millef’Oeil. Faute de temps, l’exercice s’est poursuivi autour du buffet pour laisser rapidement la place à la causette, mais c’est cela aussi l’enjeu du pitch : donner envie d’en savoir plus…

Il se dit qu’on ne devient un serial pitcher qu’à partir d’une centaine d’occasions de pitcher, alors les Millef’Oeil… on s’entraîne, on pitche, on pitche !

Millefoeil Serial PitcherMillefoeil Serial PitcherMillefoeilSerialPitcher

Vous avez dit « serial pitcher » ??

Pour sa soirée de février, Millef’Oeil vous propose de devenir un « serial pitcher »… C’est-à-dire de savoir vous présenter en 2 minutes, exercice de haut vol s’il en est…

Car vous le savez, il n’y a pas 2 occasions de faire bonne impression et il est essentiel de cadrer sa réponse. Savoir bien pitcher, c’est trouver le bon argumentaire qui rendra vos présentations efficaces, percutantes et donc gagnantes !
Mardi 28 février, Alexis Ménard, expert en stratégie numérique, et Justine Dubourg, consultante, tous deux membres de l’équipe « Deviens un serial pitcher » viendront nous présenter les 10 points-clés pour construire un pitch qui décape, avant une petite mise en pratique collective et ludique !

Mardi 28 février, à 18h30, au Lab, 3-5 rue Roland Garros, à Blois
La conférence sera suivie du traditionnel pot convivial.
Participation : 8 € (adhérents à jour de cotisation) / 12 € (non-adhérents)
Inscription obligatoire avant le 24 février.

Millef’Oeil attaque sa 4e année

Trois bougies et une implantation bien ancrée en Loir-et-Cher : c’est ce qu’on a envie de retenir de l’assemblée générale du 12 janvier dernier qui  a réuni 41 personnes au théâtre Nicolas-Peskine à Blois.
Les partenariats se mettent en place ici avec Loir-et-Cher Tech, là avec les Promenades photographiques ; les adhérents viennent de tout le département (hormis peut-être le Val de Cher : amis communicants, rejoignez-nous !) et aux dires des uns et des autres, il semble bien que l’effet réseau se ressente sur l’activité des adhérents. Sans compter l’atmosphère conviviale à laquelle chacun tient. Il suffit de regarder l’heure de fermeture des soirées…

Alors certes, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, mais reconnaissons qu’en trois petites années, Millef’Oeil a réussi à faire sa place et à fédérer les énergies. Et au regard des soirées prévues pour 2017, l’année à venir devrait être riche de rencontres.

Et comme c’est encore la saison, belle année à toutes et tous !

 

Assemblée générale festive jeudi 12 janvier

A soirée exceptionnelle, date exceptionnelle : la soirée festive annuelle de Millef’Oeil aura lieu un jeudi. Rendez-vous est en effet donné aux adhérents et à tous les curieux pressés de nous découvrir, jeudi 12 janvier à 18h30 au théâtre Nicolas-Peskine à Blois.

Placée sous le signe du théâtre et de la comédie, la soirée démarrera studieusement avec l’assemblée générale, avant de se poursuivre par une représentation théâtrale. Un apéritif dinatoire permettra d’échanger autour d’un verre.

Participation : 15 €
Inscription avant le 9 janvier
Rendez-vous au théâtre Peskine, 8 rue du Lieutenant-Godineau à Blois

 

 

 

Millef’Oeil fait son cinéma

Millef’Oeil a fait tomber les mythes cinématographiques ce mardi dans les studios de Pôle Image 41 à Saint-Ouen.

Remarquablement accueillis par les membres de l’association, venus nombreux, les Millef’Oeil ont découvert les coulisses d’un tournage de cinéma lors de 3 scènes conçues pour l’occasion par Frédéric, l’un des adhérents de Pôle Image 41.
Si les acteurs millefoeillesques d’un jour – voire même d’une soirée – ont pu découvrir leurs talents plus ou moins cachés lors de ces saynètes, chacun a pu assister aux répétitions, au cadrage, à la prise de son…

La soirée a surtout été l’occasion de découvrir cet immense plateau de 450 m² installé à Saint-Ouen que Pôle Image 41 souhaite proposer à la location pour des tournages professionnels. Le président de l’association, Patrick Lambert, est en effet assistant décorateur au cinéma. En créant Pôle Image 41 en juin 2016, il a souhaité impulser une dynamique locale autour de la production audiovisuelle. L’idée étant de proposer à la location un outil professionnel, à proximité de Paris, et d’utiliser les bénéfices pour promouvoir la création audiovisuelle et les talents professionnels locaux.
Un beau projet à soutenir !

Direction Saint-Ouen avec Pôle Image 41

Soyez beaux, soyez vrais, soyez vous-mêmes et… souriez, vous pourriez être filmés (si vous le souhaitez) !

Pour le dernier rendez-vous de l’année, Millef’oeil vous convie à une soirée dédiée à l’audiovisuel avec Pôle Image 41, la jeune association vendômoise qui soutient et encourage la création, l’enseignement, la diffusion et la production audiovisuelle dans le département.

Véritable passerelle entre professionnels, amateurs et passionnés d’image et de son, Pôle Image 41 met à disposition des studios de tournage dans ses locaux basés à Saint-Ouen (à côté de Vendôme) propose des formations (rédiger un story-board, devenir accessoiriste etc) et balaie même notre territoire pour dénicher les perles d’architecture qui seront autant de décors naturels pour de futurs tournages !

Patrick Lambert, premier assistant décorateur, et son équipe nous présenteront l’association, ses activités, ses dernières réalisations et ses projets.
Une animation avec la caméra sera ensuite proposée pour celles et ceux qui le souhaiteront : merci par avance pour vos plus beaux sourires et vos messages improvisés…
Notre inconditionnel moment convivial clôturera la soirée.

Rendez-vous mardi 13 décembre, à 18h30, dans les studios de Pôle Image 41, 15 rue Jacques Cartier, 41 100 Saint-Ouen
Participation demandée : 8 € (adhérents) / 12 € (non-adhérents)
Inscription obligatoire avant le 9 décembre.

Tous les secrets de Bilboquet

Julie Daudin, directrice des éditions jeunesse Bilboquet, était l’invitée de Millef’œil, mardi 15 novembre au cœur de l’espace jeunesse de la librairie Labbé.

D’indépendance, il fut donc largement question, le nez dans les livres…

Créée en 1994, la maison d’édition Bilboquet est restée fidèle à son cap d’origine : des livres engagés, porteurs de messages forts pour ouvrir les enfants à la différence dès leur plus jeune âge. « Notre métier, c’est de rendre les gens curieux », affirme haut et fort Julie Daudin, à la tête de Bilboquet depuis 4 ans.

La « petite » maison d’édition reçoit une cinquantaine de textes par jour… Qu’il faut analyser en 5 minutes pour en déterminer le potentiel de publication. S’il est retenu, un texte demande alors 6 à 8 mois de travail avant que l’ouvrage aboutisse et se retrouve en librairie 2 mois plus tard. Là aussi, Julie Daudin considère son métier comme une opportunité de soutenir des auteurs en lesquels elle croit et de les porter jusqu’à ce qu’ils rencontrent leur public.

Face à la myriade de maisons d’édition jeunesse, la jeune éditrice revendique son image de marque : la qualité des textes, des illustrations et de l’objet livre, assumant un tarif un peu plus élevé que la moyenne, autour de 14 € pour un grand album.

Un beau métier que celui d’éditeur indépendant, surtout lorsqu’il est conté de la sorte par une éditrice passionnée…

 

Au cœur de l’édition jeunesse

Millef’Oeil dédie sa soirée de novembre à l’édition Jeunesse.
Au cœur de la librairie Labbé, véritable institution blésoise, Julie Daudin, éditrice et directrice des éditions Bilboquet situées à Vineuil, viendra présenter sa philosophie de l’édition jeunesse ainsi que sa stratégie de communication et marketing.

Une conférence interactive et en couleurs qui sera suivie de notre traditionnel moment convivial.

Rendez-vous mardi 15 novembre, à 19h, à la librairie Labbé, 9 rue Porte Chartraine, à Blois.
Soirée réservée aux adhérents

Au cœur du processus colorimétrique

S’il est une étape à laquelle tout professionnel de la communication – ou presque – est confronté, c’est bien l’imprimerie. Pourtant, qui a vraiment l’occasion de mettre les pieds dans l’antre de ces professionnels aux yeux avisés ?
Pas grand monde. On commande son support, on l’envoie à l’impression et on fait confiance… Souvent par ignorance des procédés d’impression qui paraissent tellement techniques.

Antoine Rollin et son équipe ont donc accueilli les Millef’Oeil, le 18 octobre, pour aborder les processus de standardisation de la couleur. Car rien n’est plus difficile que d’obtenir LA couleur demandée par le client. Rollin est donc engagé dans un processus de certification PSO (Process Stantard Offset) pour assurer un résultat qualitatif tout au long de la chaîne graphique.

Cette soirée a été l’occasion de visiter l’imprimerie, d’être sensibilisé à la minutie du réglage des machines offset, aux multiples erreurs contenues dans les fichiers, à l’importance de la lumière, à la difficulté de caler les couleurs…

Dire que les gamut et autres profils ICC font désormais partie du langage courant de chacun serait probablement abusif… Mais cette soirée s’est révélée aussi nécessaire que conviviale.

Merci à Antoine, Jean-Luc, Valérie, Gwladys et Franck pour leur accueil et leur pédagogie !