Mon image du confinement.

Au sortir du confinement, Millef’Oeil a proposé à ses adhérents un petit jeu créatif : raconter en une image ce qu’aura été pour eux ce confinement.
Images sérieuses, drôles, pessimistes ou positives, tout est permis.
Voilà les premières images récoltées :









Lien vers vidéo, cliquez !

Merci Pascal, Emmanuelle, Cyril, Anne, Etienne, Bastien, Sophie.

Questionnaire sur les conséquences du Coronavirus

L’actuelle crise du Coronavirus aura des conséquences importantes sur tous les secteurs d’activités. Les métiers de la communication seront particulièrement impactés, les annulations et reports y seront plus rapides et plus importants qu’ailleurs.
Beaucoup d’entreprises petites et moyennes, beaucoup de travailleurs indépendants aux statuts précaires, constituent une part importante du secteur.

Millef’Oeil a mis en place ce questionnaire à l’adresse de celles et ceux travaillant dans le secteur de la communication dans notre département : cliquez ici pour répondre au questionnaire.

Soirée adhérents n° 1 La créativité

Au cours de cette première soirée de l’année réservée aux adhérents (ou futurs adhérents 😉 ), nous aborderons le thème de la créativité, par la présentation de 2 projets de nos adhérents :

• le travail de Cathy Beauvallet pour la Maison de la culture de Bourges ;
• la co-création d’un logo d’une maison de quartier de Blois avec Fred Chailleux et Étienne Pouvreau.

Cathy Beauvallet est directrice de l’école de design graphique ETIC à Blois, elle est également illustratrice et travaille actuellement en collaboration avec la Maison de la Culture de Bourges.
Elle dessine les spectacles de danse, de musique ou de théatre en direct pendant les représentations dans une recherche d’harmonie entre le dessin et le spectacle en cours.
Elle a publié plusieurs livres, aux éditions Ibis rouge, Jalan Publications et aux éditions Les Heures Bleues.
cathy beauvallet cathy beauvallet

illustrations Cathy Beauvallet, tous droits réservés

_____

 

Fred Chailleux et Etienne Pouvreau sont tous deux graphistes, ils ont répondu ensemble à la demande de l’association blésoise Alep de refaire son logo de manière collaborative avec les adhérents de l’association.
Leur savoir-faire de graphistes et leurs compétences pédagogiques ont permis de mettre en place des ateliers et de faire réaliser un logo de qualité professionnelle aux adhérents.

L’ensemble du processus a été présenté lors des festivités des 50 ans de l’Alep en décembre dernier.

Ces présentations seront l’occasion de parler plus largement du travail manuel, de la création in-situ, d’images et de lieux culturels.

Bien sûr la discussion se prolongera autour d’un buffet, dans l’ambiance si chaleureuse du Liber’thé !

Mardi 10 mars au Liber’Thé : 21 avenue du Président Wilson, Blois
Accueil à 18 h 30. Début de l’intervention à 19 h précises.
Conférence et cocktail : 9 € pour les adhérents, possibilté d’adhérer sur place.
Inscription obligatoire le vendredi 7 février au plus tard

Retour en images sur cette très belle soirée :

La Noche de los Muertos, le retour !

Millef’œil et l’agence Escampette vous invitent à vivre une expérience surprenante, à mi-chemin entre l’Escape game et la Murder party, au cœur d’une enquête haute en couleurs !

Guillemette Garcia de l’agence Escampette (agence effervescente d’activités ludiques et extra-ordinaires) nous fera plonger dans cet étonnant rituel mexicain, Dia de los Muertos, une fête colorée et mystérieuse où les morts viennent rendre visite aux vivants.

Nous aurons la chance d’être accueillis à la Maison de la Magie, pour nous mettre dans une ambiance encore plus mystérieuse.

Informations pratiques :

Mardi 1er octobre
Accueil à 18 h 30, puis constitution des équipes de jeu.

Début de l’intervention à 19 h précises.

Maison de la Magie 41000 Blois
Tarif : 9 €
Soirée réservée aux adhérents, mais les nouveaux adhérents sont les bienvenus !
Inscription obligatoire le vendredi 27 septembre au plus tard.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la post-production cinéma

Ce mardi 7 avril, nous avons pu découvrir la post-production de vidéos avec Maria Blanchard et Daniel Deruytère.

Maria nous a expliqué le travail de réalisatrice monteuse qu’elle faisait. Il y a plusieurs étapes pour réaliser une vidéo, il faut dans un premier temps récupérer les images, puis faire un dérushage c’est-à-dire faire une sélection et trouver un ordre aux images ou aux rushes (production originale issue du tournage), ensuite effectuer « l’ours » c’est-à-dire mettre bout à bout grossièrement les images/rushes, puis faire l’affinage de la vidéo. Le choix musical ou le fond sonore est important car il met le rythme de la vidéo et peut avoir différents effets en fonction du fond sonore choisi.

Ensuite c’est Daniel qui a pris la parole, il nous a décrit et fait une démonstration en direct de son travail d’étalonneur, qui est d’établir des équilibres colorimétriques. C’est grâce à des logiciels et des grandes stations d’étalonnages que les modifications d’images sont réalisées avec beaucoup de minutie. Nous avons pu voir comment donner une ambiance grâce à la couleur et ainsi l’adapter au genre du film.

Malgré l’utilisation de logiciels, il faut du temps pour créer un film ou une vidéo.

Léna Hervé,
étudiante en communication

 

 

 

La coopérative : l’autre façon d’entreprendre

Et s’il n’y avait pas que le statut d’indépendant dans la vie des entrepreneurs freelances ? Et si la coopérative avait sa place avec des services mutualisés, un statut de salarié pour le travailleur indépendant et une gestion collective ? Ainsi, entreprendre ne serait pas qu’une affaire de travailleur solitaire perdu sous sa paperasse et sa gestion ?…

C’est ce que trois témoignages sont venus démontrer ce mardi 17 octobre au Lab, le pôle d’entreprises d’Agglopolys, qui accueillait cette conférence automnale de Millef’oeil.

Emmanuel Doudat, co-gérant de la coopérative Artefacts, plutôt orientée vers les activités artistiques et culturelles, Etienne Pouvreau et Olivier Lecomte, adhérents Millef’oeil et associés de Coopaname, coopérative historique généraliste, et Jean Remoué, créateur de la toute récente Develocoop en Loir-et-Cher, sont venus témoigner de leur expérience et du fonctionnement de leur organisation.

En très résumé, entreprendre en coopérative, c’est se libérer de toutes les tâches de gestion et de comptabilité, c’est s’assurer un salaire lissé dans l’année, c’est bénéficier de services, c’est bénéficier d’un accompagnement personnalisé au démarrage de l’activité… C’est aussi bénéficier de la stature d’une grande entreprise coopérative  pour se présenter et faire valoir des références… C’est encore disposer du réseau des membres de la coopérative à laquelle on appartient, aussi bien pour le fichier clientèle que pour trouver des prestataires avec qui s’associer sur des projets spécifiques… C’est faire partie d’un collectif et se sentir moins seul à son bureau… Et c’est enfin faire partie de l’Economie sociale et solidaire…

C’est aussi consacrer autour de 10% de son chiffre d’affaire au fonctionnement de la coopérative. Mais, à écouter les témoins de la soirée, qui ne changeraient de statut pour rien au monde, le jeu en vaut largement la chandelle !

De la nécessité de maîtriser ses émotions

« L’intelligence émotionnelle« … C’était le thème de la première conférence de Millef’Oeil en cette rentrée de septembre. Un thème connu pour certains, obscur pour d’autres, mais en tous cas attractif car 25 personnes étaient réunies ce mardi dans le salon de thé cosy de Miss Goumard à Blois.

Conférencière et formatrice, Caroline Oudot a captivé son public avec un sujet fort éclairant sur notre comportement émotionnel au quotidien et dans le milieu professionnel. Car si Caroline, association professionnelle oblige, a centré son intervention sur le domaine professionnel, il y a fort à parier que chacun  a pu interroger son comportement dans sa vie personnelle au cours de l’intervention.

Alors, « l’intelligence émotionnelle », c’est quoi ? Et  bien, c’est la capacité à comprendre ses émotions pour apporter une solution, notamment en cas de stress.
Communément considéré comme une faiblesse, le stress est en fait un signal lancé par le cerveau reptilien pour indiquer un danger potentiel ou une situation d’inconfort. En réaction à ce stress, notre cerveau limbique impulse des émotions comme la colère, la peur ou la tristesse. Et c’est là que la capacité d’analyse permet au cortex de réagir pour apporter une solution et contrer cette émotion et ce mal-être.

Etre intelligent émotionnellement, c’est donc savoir analyser une peur soudaine ou une colère incontrôlable pour adapter son comportement, renverser la tendance et reprendre le dessus.
Loin de vouloir gommer l’émotion, il s’agit de la mettre en mots pour en faire une alliée, comme un signal que, jusqu’à présent, on ne faisait que subir.

 

De la magie du papier…

Ils en ont des choses à dire les p’tits papiers… Jusqu’au 17 septembre, la Maison de la Magie de Blois célèbre la magie du papier pour sa saison 2017. Et c’est un panorama assez exceptionnel de l’art de l’origami qui s’y expose et que les Millef’œil ont découvert mardi 16 mai, guidés par l’hôte des lieux, Céline Noulin.
Même si on est totalement passé à côté des concours de cocottes en papier à l’école, impossible de rester de marbre devant les réalisations sorties de mains dont l’agilité des doigts restera un grand mystère… Les œuvres miniatures de Gérard Ty Souann ne peuvent que susciter l’admiration, d’autant que l’artiste excelle aussi dans le format grandeur nature lorsqu’il copie les animaux de la jungle. Quand on sait que l’origami respecte trois principes – ni collage, ni découpage et une seule feuille – on est tout simplement admiratif.

Comme d’habitude, l’exposition de la Maison de la Magie est documentée, riches d’œuvres rares et originales et de témoignages vidéo fort instructifs. Et à propos de cocottes en papier, on apprend qu’il en existe 200 modèles dans le monde. De quoi relancer le challenge dans les cours de récré.

Visite privée chez Cogeprint à Blois

Pour sa soirée de mars, Millef’Oeil vous propose de vous immerger dans le domaine du marketing direct et de l’éditique avec une visite privée de l’entreprise Cogeprint à Blois.

Guidés par Jérôme Danard, responsable commercial, et Patrick Eveno, directeur de production, nous découvrirons les secrets de cette entreprise de plus de 30 ans qui s’est spécialisée au fil du temps dans la personnalisation des messages, la mise sous pli et le routage sur-mesure.

Rendez-vous mardi 21 mars à 18h30, chez Cogeprint, 31 rue de la Vallée Maillard, à Blois (carte d’identité demandée à l’entrée)
La visite sera suivie du traditionnel moment de convivialité.
Participation demandée : 8 € pour les adhérents à jour de cotisation / 12 € pour les non-adhérents
Inscription avant le vendredi 17 mars

Vous avez dit « serial pitcher » ??

Pour sa soirée de février, Millef’Oeil vous propose de devenir un « serial pitcher »… C’est-à-dire de savoir vous présenter en 2 minutes, exercice de haut vol s’il en est…

Car vous le savez, il n’y a pas 2 occasions de faire bonne impression et il est essentiel de cadrer sa réponse. Savoir bien pitcher, c’est trouver le bon argumentaire qui rendra vos présentations efficaces, percutantes et donc gagnantes !
Mardi 28 février, Alexis Ménard, expert en stratégie numérique, et Justine Dubourg, consultante, tous deux membres de l’équipe « Deviens un serial pitcher » viendront nous présenter les 10 points-clés pour construire un pitch qui décape, avant une petite mise en pratique collective et ludique !

Mardi 28 février, à 18h30, au Lab, 3-5 rue Roland Garros, à Blois
La conférence sera suivie du traditionnel pot convivial.
Participation : 8 € (adhérents à jour de cotisation) / 12 € (non-adhérents)
Inscription obligatoire avant le 24 février.